Le Merle BlancQuand uFrancine et Guyn village voit se fermer son unique commerce de détail et quel commerce : café, tabacs, journaux, jeux, épicerie … c’est une page d’histoire qui se tourne ; avec le temps le Merle Blanc était devenu une institution, connue bien au delà de Isques ; les clients venaient de partout car situé sur la RD 901 (ex RN 1) l’un des axes les plus fréquentés du boulonnais. Francine et Guy Delattre qui avaient succédé à leurs parents au début des années 60, ont su donner une grande impulsion à cet unique commerce au centre du village, alors que la commune était en pleine expansion ; on y trouvait de tout et l’accueil était chaleureux. De grandes figures locales, maintenant disparues, hantent les murs du Merle Blanc, ouvert tous les jours de l’année depuis un demi-siècle, jamais leurs tenanciers n’ont pris de vacances, absorbés, au delà du raisonnable, par leur passion du commerce et des contacts humains. Indéniablement Francine et Guy vont manquer aux isquois ; un commerce aussi polyvalent est un lieu de passage, de rendez-vous, un espace de convivialité indispensable dans une cité et ici, beaucoup regretteront l’absence de successeurs. Le propriétaire des murs n’a pris à ce jour aucune décision pour la suite… Pour le maire Bertrand Dumaine, il s’agit d’abord d’une affaire strictement privée, la commune ne peut que déplorer la fermeture d’un café dans le centre du village mais le maire ne désespère pas d’une réouverture possible tant l’emplacement est favorable à ce type de commerce qui fait partie de notre patrimoine… En attendant cette éventualité, Bertrand Dumaine souhaite une agréable retraite, amplement méritée, à Francine et Guy Delattre.

Roger Sailly et Jean Marie Boulongne